Entraide et mission

Cible missionnaire 2019

Le montant de la cible missionnaire pour 2019 est de 37'412.00 frs.
Pour soutenir ces projets vous trouverez des bulletins de versement avec le calendrier missionnaire. Vous pouvez également verser votre don à :

  • Paroisse réformée, Missions, 2720 Tramelan, ccp 25-8472-6
  • Terre Nouvelle, Mission et entraide protestantes, Pain pour le prochain, Caisse jurassienne, 2500 Biel/Bienne, ccp 25-455-0

MERCI de votre fidèle solidarité en faveur des plus démunis !

 

EPER - Colombie, projet n° 842.378

Des femmes revendiquent leur droit à l'alimentation

Le département de Magdalena, en Colombie, regorge de richesses minières, d'eau et de charbon. En dépit de ces atouts, 70% de sa population vit dans la pauvreté et 47% souffre de malnutrition ou de la faim. La cause de cette situation alimentaire critique est l'encouragement unilatéral de mégaprojets et de monocultures par les pouvoirs publics. Les petits paysans qui travaillent la terre pour produire leurs denrées alimentaires sont fréquemment expulsés pour laisser place aux plantations surdimensionnées de multinationales qui produisent de l'huile de palme à des fins d'exportation et de production d'agrocarburants. Le projet vise à assurer de manière durable la sécurité alimentaire des habitants de sept communes. Ses objectifs spécifiques sont : l'amélioration de l'alimentation et des revenus de 150 femmes et de leurs familles, en encourageant notamment les activités locales génératrices de revenus et les marchés paysans ; la revendication du droit à l'alimentation auprès des autorités locales; le soutien aux femmes de l'Organización Femenina Popular (OFP) dans leurs efforts pour influencer la politique et dans leurs revendications pour la réparation des préjudices subis. Un soutien est apporté à 150 femmes socialement défavorisées et à 70 familles de petits paysans. Il en découle un bénéfice direct pour 220 familles, ce qui représente près de 1100 personnes. Indirectement, un partie élargie de la population de la région profite du travail politque fourni par l'OFP.

Vous pouvez découvrir plus de détails sur le site de L'EPER

PPP - Suisse et Europe, projet n° 835.8092

Travail et campagnes de politique de développement dans le domaine Economie éthique

L'économie doit être au service des êtres humains, et non l 'inverse. Pain pour le prochain s'engage pour que les entreprises respectent les droits humains et assument leurs responsabilités pour préserver l'environnement. Au Sud, PPP s'engage au travers de ses organisations partenaires pour que les populations soient protégées des conséquences négatives des activités des multinationales et fait en sorte que leurs connaissances sur le plan politique et économique soient améliorées. En Suisse, l'initiative "Pour des multinationales responsables" que PPP a déposée avec plus de 70 autres organisations en octobre 2016, est toujours au centre des activités. Cette initiative exige que les entreprises suisses appliquent les Principes directeurs de l'ONU relatifs aux entreprises et aux droits de l'homme, adoptés en 2011. Concrètement, elles doivent contrôler que leurs activités à l'étranger ne portent pas atteinte aux droits humains et à l'environnement. En cas d'atteintes, elles doivent prendre des mesures pour y remédier. Actuellement seul un petit nombre d'entreprises suisses assume son devoir de diligence en matière de droits humains. En avril 2016,  PPP a publié un étude qui montre que 61.5% des 200 plus grandes entreprises suisses ne prennent aucune mesure systématique pour éviter la violation des droits humains, Seul 11% des entreprises ont commencé à faire des contrôles sur le respect des droits humains dans leurs activités.

Vous pouvez découvrir plus de détails sur le site de PPP

DM-Echange et mission - Mozambique, projet n° 156.7151

Se former au pouvoir d'agir

Dans les années glorieuses de la mission suisse en Afrique australe, l'Eglise presbytérienne du Mozambique (IPM) a joué un rôle social important par le biais d'écoles, d'hôpitaux et autres centres de recherche agricole. Avec l'indépendance du pays, ces institutions sont peu à peu passées aux mains de l'Etat, l'Eglise se distançant graduellement des besoins matériels et sociaux de la population pour se concentrer sur ses attentes spirituelles. Consciente que nécessités matérielles et spirituelles ne peuvent être dissociées, l'IPM souhaite encourager ses paroisses à développer des actions sociales pour favoriser le développement des communautés. L'IPM veut répondre aux besoins de sa population. De façon locale, holistique et efficace. Tout un programme qui se nomme Lumuku, l'autonomie.

 Vous pouvez découvrir plus de détails sur ce projet en vous rendant sur le site de DM échange et mission