Taizé - courte méditation

22 juillet 2019

  • 22 juillet
    Dostoïevski laisse pressentir qu'il y a en lui des doutes profonds, mais son amour pour le Christ n'en est pas entamé pour autant : « C'est à travers le creuset du doute que mon "hosanna" a passé. » (8) À travers le passage creusé par le doute un reflet du Christ a pénétré en lui.
    8. Carnets de notes, cité par Pierre Pascal dans Dostoïevski, l'homme et l'œuvre, L'Âge d'Homme, 1970

Historique


Notice: Undefined offset: 1 in /vdir/www.par8.ch/var/www/vhosts/www.par8.ch/web/templates/par8_v3/library/Artx/Content/SingleArticle.php on line 95

Historique de la paroisse réformée de Bévilard

fete tilleul


En 1444, Marguerite de Péry, femme de Rodolphe Dürenmühle, donne à la ville de Bienne le droit de patronage de Bévilard.La collature passe ensuite au couvent de Bellelay, qui la cède au prince-évêque vers 1660. L'église actuelle a été reconstruite en 1715. Une restauration a été réalisée en 1976. Dès cette date, l'église est classée monument historique. Une première cure est construite en 1730. Elle est vendue en 1949. Une nouvelle cure avec locaux paroissiaux est inaugurée en 1950. En 1981, l'ancien hôtel de la "Tempérance" est transformé et devient le "Carillon".

 







culte tilleul

 

 

 

 

 

 

 

Dès 1534, la paroisse de Bévilard est réunie à celle de Court. En 1571, cette dernière est rattachée à celle de Grandval. Sornetan devient alors une annexe de la paroisse de Bévilard. En 1746, la paroisse de Sornetan est détachée de celle de Bévilard. Le village de Champoz, qui faisait partie de la paroisse de Chalières, dissoute à ce moment, est alors rattachée à la paroisse de Bévilard.("L'Eglise aux 41 clochers")